Certificats d’économies d’énergie : quoi de neuf en 2017 ?

CEE

Certificats d’économies d’énergie : quoi de neuf en 2017 ?

Certificats d’économies d’énergie : quoi de neuf en 2017 ?

Peu de changements sont attendus pour cette année 2017 qui vient clôturer la 3ème période des Certificats d’Economies d’Energie (2015-2017). On remarque, toutefois, une reprise du cours des CEE sur le marché (EMMY) et, sur le terrain, une légère augmentation des prix de rachat proposés aux bénéficiaires des travaux. Cette inflexion intervient, notamment, à la suite des annonces ambitieuses du gouvernement concernant les objectifs de la prochaine période. En effet, dans un communiqué de presse du 3 novembre 2016, Mme Ségolène Royal a annoncé le doublement des objectifs la 4ème période (2018-2020) soit 1600 TWhcumac dont 400 TWhcumac au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique ; un projet de décret a été soumis à l’avis du Conseil supérieur de l’énergie le 29 novembre.

 

Un point sur quelques opérations standardiséesCEE

Dans l’industrie, toutes les opérations liées à la récupération de chaleur restent attractives (IND-UT-103, IND-BA-112 et IND-UT-117), de même que l’installation de matelas isolants (IND-UT-121). L’installation de variateur de vitesse sur moteur asynchrone (IND-UT-102) a subi quelques modifications, notamment, sur le périmètre de la valorisation. Seule l’installation de variateurs de vitesse sur moteur asynchrone IE3 est éligible. Pour les moteurs synchrones, la fiche IND-UT-114 a été modifiée pour y intégrer les moto-variateurs à reluctance.

Dans le bâtiment, toutes les opérations liées à l’isolation de l’enveloppe du bâtiment profitent d’une valorisation intéressante. De nouvelles fiches portant sur les installations frigorifiques dans les bâtiments devraient voir le jour (BAT-EQ-117).

 

De nouvelles fiches très attendues

Au premier trimestre 2017, devrait sortir une fiche, très attendue, intitulée « système de mesurage » permettant de valoriser la mise en place d’outils permettant la mesure, l’acquisition, l’historisation, le calcul et le suivi d’Indicateur de Performance Énergétique (IPE).

De plus, BHC ENERGY est à l’origine et participe activement à la création d’une fiche concernant le freecooling (système permettant de refroidir un réseau hydraulique de climatisation en utilisant l’air extérieur froid) qui devrait voir le jour au 1er trimestre 2017.

De même, cette année, une fiche concernant les « procédés d’évaporation performants » devrait sortir. Nous attendons, pour le moment, un retour de l’ADEME. Sa valorisation devrait être intéressante.

BHC ENERGY, filiale du 2ème obligé de France

certificats d'économies d'énergie

BHC ENERGY, société de conseil en performance énergétique, est mandatée par TOTAL pour la gestion des CEE B2B du groupe. Actif sur le dispositif CEE depuis 2008, BHC ENERGY propose des offres de valorisations attractives à ses clients réalisant des travaux éligibles (contrat cadre, Spot) ou aux installateurs de matériels éligibles. La société garantie le dépôt des dossiers et le paiement des primes en s’appuyant sur les compétences de ses ingénieurs en efficacité énergétique et en profitant de la solidité financière du groupe TOTAL.

 

TOTAL a développé une plateforme de dématérialisation permettant la signature électronique des documents constitutifs des dossiers de Certificats d’Economies d’Energie. Ce système permet aux clients et installateurs de signer numériquement les conventions et attestations sur l’honneur en s’affranchissant des envois par courriers postaux et en réduisant les non-conformités administratives.

 

 


Publié le 26/01/2017

Article de : Florence OLIVE / Crédits photos : © Romolo Tavani © Jackin © Bits and Splits

F